• Témoignage d'une congressiste de passage

     

    Bonjour
    Je m'appelle Muriel et j'ai participé au congrès mardi et mercredi. Je suis professeur de français en collège. J'habite en Haute-Saône et je suis actuellement dans le train pour rentrer à la maison. Je suis venue avec ma copine Julie qui est maîtresse en maternelle dans le Puy-de-Dôme. Julie elle a toujours des chouettes idées. Pendant le congrès j'ai suivi des conférences et des ateliers vraiment chouettes qui m'ont ouvert de belles perspectives. J'ai rencontré des gens d'une bienveillance rare qui me sont venus en aide lorsque j'étais un peu perdue notamment deux professeurs belges qui m'ont donné leur adresse. Je rentre en train et je relis mes notes ; mes derniers préparatifs de rentrée vont trouver un nouveau souffle,  mon organisation dans mes classes au collège aussi.
    Suite à l'atelier sur la poésie comme source d'épanouissement j'ai fait un petit poème en prenant les mots que nous avions noté au tableau. Ma copine Julie elle m'a dit que je ferai bien de vous l'envoyer. Alors voilà je vous le livre. 
    Merci à tous pour cette belle parenthèse. 
    Muriel 

    L'effet congrès 
    Et si c'était un enfermement ?
    Une ouverture ou une prison ?
    J'étais à la lisière 
    À cette frontière mystérieuse 
    Entre désir d'évasion 
    Et nécessité d'une protection. 
    J'ai observé par la serrure 
    J'ai entrevu le bout d'une ouverture 
    Sur un ciel dégagé 
    Ensoleillé 
    Pacifié
    Un air vivifiant 
    Revigorant 
    M'a propulsé au-delà de moi
    En un instant
    J'ai osé !
    Qu'il est bon de les enfoncer
    Ces portes verrouillées. 


    « Atelier ECLERTATEX »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :