• PEP



    Une dernière proposition d' une partie du groupe PEP (Perspectives d’Éducation Populaire) :

    Une trame de travail a été réalisée les 20 et 21 août 2017, reprenant les contributions des militant.e.s et des groupes des J.E. (octobre 2016) en vue de l'écriture d'un manifeste de 30 pages maximum.

    Il s'agit maintenant de se répartir le travail de rédaction. On n'est plus dans les perspectives, on est dans l'urgence !

    Nous proposons une procédure :

    - chacun.e, individuellement ou à plusieurs : groupe de travail, secteur, chantier, GD, groupe informel, militant.e, s'empare d'un ou plusieurs points de la trame et rédige un court article :

    - qu'il.elle envoie à la liste ICEM

    - qu'il.elle retravaille en fonction des retours

    - qu'il.elle envoie ensuite au groupe coordinateur avant le 25 octobre 2017 pour une première mise en cohérence.

    Constitution du groupe coordinateur :

    Rendez-vous jeudi 24 de14h à 15h30

    sous la tente bleue des DD.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Travail PEP

    Les 20 et 21 août 2017

     

    Préambule (rédigé à Yssingeaux, octobre 2016)

     

    Nous, éducatrices et éducateurs Freinet faisons constat que la société capitaliste mondialisée dans laquelle nous vivons est plus que jamais individualiste et assujettie à une élite excluant notamment la solidarité.

    La société capitaliste a réussi à faire croire que l'accroissement des inégalités est devenu un horizon indépassable.

    Dans ce contexte, l'éducation et l'enseignement se plient à la loi du marché, ce qui ne peut mener qu'à des inégalités accrues et une privatisation certaine et généralisée ainsi qu' une montée en puissance de réponses individualistes : écoles privées, école à la maison, … Cela profite à la marchandisation du système éducatif.

    Nous affirmons que la lutte des classes, considérée par certain-e-s comme obsolète, est toujours à l’œuvre.

    Nous revendiquons notre participation au mouvement anticapitaliste de transformation sociale basée sur l'émancipation* individuelle et collective, la coopération*, la solidarité*.

     

     

    Proposition de plan :

     

    *Le Préambule

    Le mettre en débat

     

    *1/ On se situe dans un contexte social et politique

    - Urgence sociale, écologique

    - La lutte des classes

    - Le travail en miettes, le travail mondialisé

    - Montée des extrémismes réactionnaires et conservateurs et parallèlement émergence de formes citoyennes de lutte. Écroulement des partis politiques traditionnels et des syndicats.

    - Le système capitaliste s'approprie du vocabulaire comme coopération, bienveillance...

    - Éducation du travail/polytechnique/ateliers/coopération – à opposer à la marchandisation de la valeur travail, à sa disparition dans la mondialisation d'une économie de marché livrée à la « sorcellerie capitaliste ».

     

    *2/L’École, de la maternelle à l'université : constats et cadre de réflexion, d’actions et de réponses collectives de l’ICEM

    La PF, une pédagogie subversive en permanente construction.

    Ce tableau ne se lit pas ligne par ligne. Dans la seconde colonne, pistes en vrac...

     

    Constats

    cadre de réflexion, d’actions

    et de réponses collectives

    - Instruire ou éduquer ?

    - Formatage de l’École

    - demande croissante des familles pour une autre école (Montessori,Colibri, École à la maison...)

    - Programmes et PF

    - Mixité sociale dans les écoles

    - Relation avec les parents et co-éducation

    - La formation des enseignants

    - Enseigner est un acte politique

     

     

    coopération

    création

    étude du milieu

    méthode naturelle

    la place de l’adulte

    la part de l’adulte

    les apprentissages

    l’enfant auteur

    temps global de l’enfant

    co éducation

    travail individuel, personnalisé, collectif

    pédagogie matérialiste

    expression libre

    droits des enfants

    Dimension internationale

    émancipation

    transformer le vivre ensemble

    correspondance

     

     

     

    *3/Notre stratégie, nos revendications

    - Dimension internationale

    - L'éducation ne peut qu'être en lien avec les grands courants sociaux et politiques qui la conditionnent.

    - L'universel et le local : Travailler dans l'entre-deux des cultures

    - Pour une École émancipatrice et coopérative s'inscrivant dans l'éducation populaire

    - L'école de demain sera l'école du travail (charte, article 4).

    - L'action pédagogique est l'une des formes de notre engagement politique.

    - Il appartient à chacun de nous de militer dans les partis, syndicats, organisations, mouvements citoyens...(Manifeste d'Aix, 1973).

    - L'Utopie libertaire

    - ICEM, mouvement émancipateur, résistant et subversif

    - Affirmer nos liens avec d'autres organisations, associations...

     

     















     

     

     

     



    « La lutte c'est classe !Editions Odilon »
    Partager via Gmail

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :